Le 6 avril ? Peu de personnes se souviennent de cette date. Pourtant, il s’agit de la Journée mondiale de l’Activité Physique. Une journée de nature à nous rappeler les enjeux de se… bouger pour la santé !

Les bienfaits de la pratique régulière d’activité physique sont nombreux. Impact positif sur le cholestérol, le stress, la qualité du sommeil… sans compter les vertus préventives de la pratique au niveau des maladies chroniques : la pratique régulière d’activité physique réduit les risques d’être touché par des maladies coronariennes, diabète, obésité, cancer, ostéoporose.

Le dernier rapport américain sur la santé (https://health.gov/paguidelines/second-edition/report/) met en avant tous ces bienfaits, parlant d’un meilleur sommeil, d’une meilleure performance dans les tâches quotidiennes, de la prévention du surpoids et de l’obésité. Mais le rapport insiste aussi sur le fait que les bienfaits se développent sur le long terme et que toute activité physique est « bonne à prendre ». En effet, quelle que soit la durée de l’activité ou son intensité, toute activité est efficace.

Ce n’est pas pour rien que l’Organisation Mondiale de la Santé préconise 10 000 pas par jour. L’inactivité physique serait responsable de près d’un million de décès par an dans l’Union Européenne et la sédentarité coûterait 17 milliards d’euros par an à la société.

Il est vrai que, lorsque votre médecin vous prescrit un médicament, vous foncez à la pharmacie, mais lorsqu’il vous recommande de marcher une demi-heure tous les jours… ? Pourtant, d’après l’étude Mazars réalisée en partenariat avec OpinionWay en mars 2018, les Français semblent conscients des enjeux de la pratique d’activité physique pour leur santé : 47% d’entre eux font de la pratique d’activité physique une priorité et 41% ont pour objectif de perdre du poids.

Alors quels sont les freins ? D’après cette même étude, 78% des Français seraient prêts à changer de comportement en matière de santé si tous les moyens de prévention étaient complètement pris en charge par la Sécurité Sociale.

Le rapport américain souligne également l’efficacité des efforts – notamment de communication – mis en place pour promouvoir l’activité physique. Programmes dans les écoles, développement de modes de transport actifs, outils d’information et de communication, messages de prévention, changements environnementaux et politiques…

Pour le Groupe Associatif Siel Bleu, la santé est un droit et ne doit pas devenir un luxe. Elle doit être accessible à tous.

L’activité physique justement est une pratique très peu onéreuse. Sortir de chez vous et faire une promenade avec des amis ne coûte absolument rien. Utiliser ses pieds plutôt que sa voiture, promener son chien plusieurs fois par jour, jardiner, prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur… L’activité physique, c’est au quotidien.

Mais il ne s’agit pas seulement d’argent. Pour être accessible à tous, l’activité physique doit être adaptée à tous, et particulièrement aux personnes fragilisées. Les personnes âgées, les personnes en situation de handicap, les personnes atteintes de maladie chroniques… Tous peuvent pratiquer une activité physique adaptée à leurs capacités, à leur besoins et à leurs envies.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site internet clé en main

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.