« Un programme qui change la vie »… Cela pourrait être le deuxième nom du programme « Un aperçu de Siel Bleu à l’hôpital ».

La vie justement, se trouve transformée par l’apparition de certaines pathologies chroniques. Il faut réapprendre à vivre… mais aussi continuer à vivre, à oser, à faire, à avancer… tout en adaptant.

C’est tout l’objet du programme « Un aperçu de Siel Bleu à l’hôpital » : faire bouger les frontières de ce que l’on peut faire et de ce que l’on ne peut pas faire. Mais aussi faire ce qu’on a envie de faire.

L’essentiel est de… se bouger ! Il est fondamental que les patients prennent en charge leur propre santé, adopte un comportement sain. C’est l’objectif du programme : « Un aperçu de Siel Bleu à l’hôpital ».

Débutant par un bilan individuel, il se compose de 24 séances d’Activité Physique Adaptée, comprend la participation à un groupe de parole et s’achève par un nouveau bilan devant amener le patient à poursuivre la pratique d’une activité physique par la suite.

Car ce programme financé par la Fondation La France s’Engage a montré que rien n’était impossible.

Monsieur B., qui a connu un AVC il y a deux ans, le dit bien : « Pour la première fois, je vois la fin de l’épreuve. » Et Madame L. confirme : « J’avais de fortes douleurs aux pieds et maintenant, quand je rentre de la séance, je me sens plus légère. »

L’adaptation des activités est une donnée clé de la réussite du programme : « Le fait de sentir le regard de quelqu’un qui sait adapter l’activité est rassurant. » pour Madame ALB. Le nombre de personnes dans les groupes permet à chacun de travailler les exercices à son rythme. Les chargés de prévention qui travaillent sur le programme réalisent un véritable travail d’adaptation justement : « Pour nous, c’est très intéressant. Nous avons notre formation mais nous faisons également des recherches afin de nous enrichir et de connaître davantage les pathologies (caractéristiques, évolution, bienfaits du sport et contre-indications...)» explique Marine Boury, chargée de prévention en Meuse.

Un deuxième clé est l’ambiance du cours. Madame B. en est très contente : « [Mon mari] garde le moral et c’est très important ! Il peut rencontrer d’autres personnes. Il y a une très bonne ambiance dans le cours. » Madame ALB le souligne également : « l’ambiance est sympathique, détendue et tout le monde est bienveillant ».

Les aidants également apprécient cette ambiance. Souvent, ils accompagnent l’aidé et pratiquent eux aussi l’activité. Sans compter qu’ils sont parfois eux-mêmes touchés par certaines pathologies. « L’une des aidantes est diabétique, les cours lui font donc le plus grand bien. Une autre aidante est atteinte de la maladie d’Alzheimer, les exercices de mémoire sont donc très bénéfiques », raconte Charles Revardeau, chargé de prévention de Côte d’Or.

Enfin, l’objectif du programme est que les bénéficiaires poursuivent la pratique d’une activité physique adaptée à la fin du programme.

Pour les chargés de prévention, ce programme est une réussite ! Pour Cassandra Adet, chargée de prévention de Loire-Atlantique « les progrès des personnes sont assez remarquables ! Tout d’abord une grande progression de la capacité de compréhension au fur et à mesure des séances, mais également des capacités physiques. ». Et d’ajouter, « Il y a une très bonne ambiance et les patients disent qu’ils « adorent » venir. La reconnaissance des gens fait très plaisir ! ». Il en est de même pour les bénéficiaires… Pour Madame B., « La seule chose qu’on appréhende aujourd’hui, c’est la fin des cours avec Siel Bleu, on voudrait que cela dure toujours. »


Articles similaires

Réalisation & référencement Site internet clé en main

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.