Programme Aidants-Aidés : témoignage d'une Sielbleusienne

30 Mar 2022 Siel Bleu

Marion est chargée de prévention sielbleusienne depuis mars 2021. Elle a pour mission de développer le projet de lutte contre les déserts de prévention soutenu par AG2R LA MONDIALE dans les Hautes-Alpes. C’est dans ce contexte qu’un programme d’intervention à domicile « Aidants-Aidés » a été mis en place. Marion nous fait part de ses impressions lors de cet accompagnement.

« Je n’étais jamais intervenue auprès de binômes « Aidants-Aidés » en tant qu’enseignante d’Activité Physique Adaptée : une vraie nouveauté pour moi ! Dès les premiers échanges avec les couples, j’ai su que cet exercice allait beaucoup me plaire. Les relations qui émanent des duos sont particulières : elles peuvent être si complexes, si aimantes, si éprouvantes, si bienveillantes…

Dans le cadre des programmes Aidants-Aidés, je me suis interrogée sur la notion d’«Aidant ». Que cache réellement ce terme ? Peut-on imaginer à quel point la vie d’un aidant peut être, pour lui aussi, bouleversée ? Au fil des rencontres, des profils et des besoins des Aidants-Aidés, j’ai pris plaisir à réfléchir sur mon approche d’Activité Physique Adaptée. Comment s’y prendre lorsque l’on perçoit que Madame R. accepte le programme Aidant-Aidé seulement car elle y voit un intérêt pour son mari et uniquement  pour lui ?

D’un rôle de compagne, elle se retrouve petit à petit dans une transition vers le rôle d’aidante de son mari. Au fil des années, l’état de santé de son mari se dégrade et son accompagnement s’accroit. La relation de confiance qui s’établit avec Madame R. au cours des séances m’aide à l’inciter à pratiquer de nouveau une activité physique. Dans un premier temps, avec son mari, dans un second temps, sans son mari (lorsque l’état de forme de ce dernier ne lui permet pas d’assister à une séance). Alors que l’idée même de faire une séance sans son mari était impensable en début de cycle. Ainsi, l’intervention de Siel Bleu a permis à Madame R. de se soulager en tant qu’aidante, même quelques minutes, tout en pratiquant une activité physique adaptée, ainsi que de s’octroyer du temps pour elle. C’est pourquoi cet accompagnement prend à mes yeux tout son sens, et je décris cela comme une petite victoire.

Par ce témoignage, je souhaite montrer que dans un programme Aidant-Aidé, l’activité physique adaptée sert tout autant à la personne aidée qu’à la personne aidante et au couple. C’est une véritable approche globale et holistique du foyer. »


Articles similaires

Derniers articles

Réalisation & référencement Site internet clé en main

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.