Solitude et isolement : "Donnons-leur la parole !"


Femme de dos se promenant à vélo face à un lac

« Nous souhaitons que les participants puissent travailler leur confiance en eux. L’idée est de proposer les ateliers quand les personnes sont seules, pendant les vacances scolaires », indique Bérénice, la responsable des activités du département de la Mayenne. Voilà qui résume plutôt bien le projet « Donnons-leur la parole ».

Parce que le fameux adage « Siel Bleu, c’est le cours de gym » dû à l’historique de l’association est passé d’actualité ! Siel Bleu va bien au-delà d’un cours de gym. Il s’agit d’un accompagnement de la fragilité au travers de quatre pôles d’engagement : le Bien-Bouger, le Bien dans son Assiette, le Bien sur sa planète et le Bien Ensemble.

« Bien ensemble », c’est lutter contre la solitude et l’isolement, et c’est justement l’objectif du nouveau programme mis en place en Mayenne, grâce à un co-financement de la Conférence des Financeurs et la CARSAT. Rien à voir avec de l’activité physique, mais le lien social est tout aussi important.

Le premier atelier, qui a rassemblé sept participants, s’est déroulé le jeudi 2 novembre 2023. Il a commencé par une présentation croisée et s’est poursuivi avec une météo du jour, utilisée également pour du photolangage. Ensuite, les participants devaient se déplacer d’un côté ou l’autre de la salle s’ils étaient d’accord ou pas avec l’affirmation proposée. Entre toutes les affirmations proposées, on trouvait : « La solitude, ce n’est pas bon pour la santé », « Les personnes peuvent se sentir seules, mais avec beaucoup de contacts » ou encore « Il n’y a pas d’âge pour connaître la solitude ».

Un autre exercice consistait à noter sur un post-it les actions individuelles et collectives pouvant être mises en place pour diminuer le sentiment de solitude. Les participants ont plutôt fait preuve d’imagination : « provoquer des rencontres », « reprendre contact avec des personnes qu’on n’a pas vues depuis longtemps », « proposer des sorties », « enquêter sur les centres d’intérêt de chacun » et parfois des propositions plus profondes comme « aider les gens à trouver une raison de vivre ».

L’atelier s’est terminé sur la question des professionnels à consulter en cas de souci.

Bérénice raconte qu’il y a eu beaucoup de sensibilité : « un ou deux participants ont même dû quitter le groupe quelques minutes ».

Les retours des participants ont d’ailleurs été très positifs et élogieux : « C’est super, on a de la chance de profiter d’échanger, très intéressant, une belle découverte ». Et on note un enthousiasme égal du côté de Siel Bleu… Les deux Sielbleusiennes qui ont animé l’atelier sont ravies : « C’était très chouette et riche en émotion ! ».

Affaire à suivre donc, puisque les ateliers continuent jusqu’à l’été prochain, avec au programme les thématiques à venir suivantes : « événements de la vie, heureux ou malheureux », « la vie quotidienne », « le numérique ».


Derniers articles

Mai à Vélo ?

Cas pratique : la marche zéro déchet !

Cap vers la Martinique pour l'habitat inclusif !

Création et référencement du site par Site internet clé en main

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.