Le projet Moov&Smile


Plusieurs personnes assistent au colloque Moov&Smile. On les voit assises de dos. A gauche de l'image, la technique (ordinateurs, son...). Au centre, Jean-Daniel Muller et Jean-Michel Ricard interviennent.

Il y a des valeurs qui sont universelles. L’un des fondements de l’Association Siel Bleu, et qui devrait être la base de tout système politique et de société, est que la santé est un droit et non pas un luxe. Qu’est-ce que la santé ? D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il ne s’agit pas seulement d’une absence de pathologie, mais du bien-être dans son ensemble, à la fois physique, cognitif et mental. Pour Siel Bleu, la santé doit être accessible à tous, tant au niveau géographique, qu’au niveau financier. L’objectif est donc de trouver des réponses à tous les éléments qui peuvent constituer des freins pour une bonne santé. Chaque pays de l’Union européenne a un système de prise en charge différent et des problématiques de santé également différentes. Il est donc nécessaire d’analyser sa constitution et son fonctionnement dans chaque pays, ainsi que ses caractéristiques, afin de trouver des réponses communes. Et l’une des réponses est sans nul doute une stratégie de prévention à mettre en place.

 

Grâce au soutien financier de la Commission européenne, Siel Bleu a pu mener un travail de recherche et d’étude pour apporter des solutions grâce au projet Moov&Smile. Il s’agissait d’expérimenter l’ouverture d’antennes Siel Bleu dans de nouveaux pays, ainsi que de tester de nouveaux programmes dans des pays existants : étude et évaluation d’un programme de prévention des chutes en Belgique, étude et évaluation d’un programme destinés aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson en Irlande, et étude post-COVID  et mise en place en partenariat avec l’hôpital universitaire de Bellvitge en Espagne d’un programme destiné aux personnes qui souffrent de troubles respiratoires. 

 

Le projet s’est déroulé en plusieurs étapes. Tout d’abord, il a débuté par la création d’une équipe avec, trois personnes pour gérer l’ensemble du projet et une personne pour l’opérationnel dans chacun des pays concernés. Ont suivi une phase d’étude, puis une phase d’expérimentation. En tout, cinq expérimentations ont été mises en place. Enfin, le projet a été conclu par l’élaboration d’un Livre Blanc.

 

L’élaboration du Livre Blanc a sans doute été l’une des dimensions les plus importantes du projet. Cet outil permettra certainement de poser les bases de la prévention de demain. En effet, il répertorie précisément la situation économique, sociale et sanitaire de chaque pays concerné, détaille les contenus des projets concernés, et établit les conclusions qui s’imposent. Il permet également de regarder plus loin vers l’horizon, en faisant des propositions pour la prévention de demain. Suite à la sortie du Livre Blanc, un colloque a été organisé le 20 juin à Paris.

 

Au cours de ce colloque, les conclusions du projet ont été exposées. Certes, les bienfaits de la pratique régulière d’activité physique adaptée ont été, une nouvelle fois, pleinement démontrés. Cependant, d’autres points clés sont apparus lors de cette étude. Tout d’abord, nous pouvons mentionner l’importance des partenariats mis en place et de l’écosystème sur le terrain, ainsi que la nécessité, pour tous les acteurs de la prévention, de travailler ensemble main dans la main. C’est d’autant plus important que l’approche de l’accompagnement doit être pluridisciplinaire. Ensuite, il est indispensable d’avoir une visibilité financière sur le long terme et, en cela, les différents systèmes administratifs et juridiques de chaque pays peuvent constituer un frein. En effet, il serait nécessaire d’harmoniser les démarches administratives au sein des pays de l’Union européenne, car lorsque les activités de Siel Bleu sont mises en place dans un nouveau pays, tout est à construire. Ainsi, le fait d’avoir un contact sur le terrain est d’une grande aide. Enfin, le point le plus important est d’essaimer les valeurs et la mission de Siel Bleu sur de nouveaux territoires pour accompagner toujours plus de personnes en situation de fragilité.

 

Les activités mises en place en Allemagne et au Portugal sont en voie de pérennisation.


Articles similaires

Derniers articles

Le projet Moov&Smile

« Les grandes victoires sont faites de petits pas »

Les marches d'orientation

Création et référencement du site par Site internet clé en main

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.