Les DYS

25 Jan 2022 Siel Bleu

©JESHOOTS-COM

Le plus connu d’entre eux est souvent la dyslexie, dans la mesure où cette dernière engendre souvent des troubles orthographiques associés. Cependant, les troubles « DYS » sont nombreux et variés. Si 6 à 8% de la population française en souffre, il n’y a que des cas différents. Cela explique la nécessité d’adapter l’accompagnement à chacun.

Définition

Mais au fait, qu’est-ce qu’un DYS ? Il s’agit d’un trouble de l’apprentissage. Il est classé comme trouble cognitif et est reconnu comme un handicap depuis 2005.

On repère 6 grandes catégories de DYS :

  • Dyslexie : trouble de la lecture
  • Dysphasie : trouble du langage oral
  • Dyspraxie : trouble de la coordination du geste
  • Dyscalculie : trouble des activités numériques
  • Dysgraphie : trouble de l’écriture
  • Dysorthographie : trouble de l’orthographe

Il s’agit d’un classement très schématique, dans la mesure où, comme nous l’expliquions en introduction, un trouble peut en entraîner un autre, et chaque personne est différente.

Comment accompagner au mieux les personnes atteintes de DYS ?

En adaptant ! Et particulièrement dans le monde professionnel ! Il suffit de tenir compte du fait que les personnes atteintes de DYS ont besoin de plus de temps pour se concentrer et ressentent une plus grande fatigue au cours de la réalisation de certaines tâches.

Etant donné que les DYS sont reconnus comme handicap, les personnes qui en sont atteintes peuvent demander la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), ce qui leur permet de bénéficier d’une série de droits, d’aides et de services, ainsi que d’un aménagement du poste de travail.

L’Agefiph et Capemploi permettent notamment de bénéficier d’une aide financière qui couvre l’étude de solutions dans le cas où le handicap s’amplifierait. Par ailleurs, un expert Prestation d’Appui Spécifique se rend disponible pour analyser les difficultés et trouver des solutions. Enfin, un conseil et des aides financières permettent l’acquisition de matériel adapté (par exemple, logiciel d’assistance à l’écriture, correcteur d’orthographe, logiciel de reconnaissance vocale, logiciel de lecture…).

Et tout simplement…

Il est important de simplifier la communication, c’est-à-dire de la raccourcir et de l’aérer, de ne communiquer que l’essentiel et si c’est essentiel.


Articles similaires

Derniers articles

Les salles de sport adaptées

Le simulateur de vieillissement

Danse et handicap

Réalisation & référencement Site internet clé en main

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.